ROMANS 2007

 
Darling
Jean TEULE

"Cette fille me donne le tournis ... Elle remonte les pentes à des vitesse fantastiques et moi je ne comprends pas où elle puise cette énergie-là. " Cette fille, c'est Darling dont Jean Teulé nous raconte l'horrible parcours. Elle en a vu, la pauvre, d éjà son père la battait à coups de ceinture et son mari a pris le relais, en pire. Elle voulait échapper à la vie paysanne, elle a épous é un routier, c' était son rêve de gamine. Seulement les racl ées n' étaient pas pr évues ni beaucoup d'autres douleurs plus p énibles encore. Se pose l'autre question de l'auteur : " Y aurait-il donc des gens dont la force de vie serait sans limite? "
L'avis de Françoise :
Rien à dire...
C'est à lire... (un jour où on sait qu'on ne va faire que ça parce qu'on ne sait pas s'en d étacher !)
A tomber sur le c... (comme dirait l'h éroïne de Teul é)

L'avis de Marie-Blanche :
Trop, c'est trop.
Ce roman est un condens é de faits divers sordides. L'enfance maltrait ée, l' épouse battue par son mari - et la maîtresse de celui-ci, la femme viol ée à r ép étition. Il y a aussi le frère épileptique qui se suicide après avoir copieusement ross é sa mère, la mère qui devient d élirante et grimpe à un poteau accrocher des ballons - et ce n'est pas fini ! La vie de Darling - racont ée avec talent, il faut en convenir - est une succession de souffrances épouvantables dont elle s'absente par moment grâce à l'alcool et aux m édicaments. Bref, au lieu d'être ému, on finit par s' écœurer ou lire ce roman avec un d étachement amus é. Trop, c'est trop.


 
J'ai tant rêvé de toi
Olivier et Patrick POIVRE D'ARVOR

L'avis de Madeleine :
Pas mal du tout !
Sans doute pas le livre du siècle mais très agr éable à lire.
Le 1er chapitre est un peu obscur mais ensuite, tout devient très clair.
Belle écriture : les frères aiment jouer avec les mots.
Pas d'action évidemment, mais l'histoire d'une jeune fille anorexique à la recherche de son histoire et qui va à la rencontre d'un père, grand écrivain tchèque, dont elle a appris qu'il était son père. Et qui n'est pas l'homme qu'elle croyait.


 
Les charmes discrets
de la vie conjugale
Douglas KENNEDY

Douglas Kennedy : un auteur qui a le vent en poupe, un auteur qui agr ée autant un public f éminin que masculin.
En 252 pages comme en 2 lignes : la 1ère partie de ce (trop) long roman d écrit l’ennui d’une jeune femme qui succombe à la tentation en prenant un amant.
Pour faire court : une sous-Bof-Vary am éricaine.
30 ans plus tard (seconde partie de l’histoire), le pass é d’Hannah resurgit inopin ément lorsque sa fille disparaît dans de myst érieuses circonstances.
L’affaire, relay ée par la presse, prend alors la tournure d’un règlement de compte entre les diff érents protagonistes. Exit la fille disparue.
Aïe, aïe, aïe, voilà que cette critique a d éfinitivement fâch é les fans de l’auteur, éloign é les litt éraires, effray é les traumatis és scolaires et d écourag é tous les autres… sauf peut-être les esprits contradictoires.
Alors, à ceux-là, appel est lanc é pour une contre critique (anonyme ou pas) qui sera publi ée dans ces pages. D’avance merci.


 
Le rapport Brodeck
Philippe CLAUDEL

A propos de ce roman, des lecteurs parlent de puzzle, pr écisons alors que celui-ci est constitu é exclusivement de morceaux d'âmes grises et de coeurs sanglants.
Brodeck est charg é de r édiger un rapport sur un crime collectif auquel il est le seul du village à n'avoir pas particip é. En écrivant, il revient sur son pass é, il raconte la violence crue d'un camp d'extermination et celle, plus dissimul ée -au moins au d ébut- des villageois. Chaque chapitre ajoute un él ément qui vient s'imbriquer dans le r écit et ôte une couche d'espoir quant à l'humanit é. On peut s' étonner, regretter (?) que les atrocit és nazies et la Shoah soient un sujet si r écurrent en litt érature, mais nous sommes ici plus proches de "Si c'est un homme" que des "Bienveillantes" et ce roman est beau, émouvant et fort bien construit.


 
Une adoration
Nancy HUSTON

Ce n'est pas un roman policier et pourtant on se demande avec une certaine impatience qui a tu é Cosmo. Qui le haïssait assez ou ...
Devant un tribunal imaginaire, les t émoignages se succèdent, ceux des vivants et ceux des morts, surtout ceux des femmes qui l'ont aim é. Même les objets prennent la parole pour éclairer les facettes d'un com édien fascinant, capable, sur scène, de recr éer le monde à lui tout seul.
Nancy Huston donne de son talent une image telle que nous regrettons que soient invent és les spectacles qu'elle raconte, nous aurions bien aimé les voir.


 
Zoli
Colum McCANN
Voici un roman foisonnant d'aventures car la vie de Zoli est loin d'être un long fleuve tranquille. Savoir d'abord qu'elle est tzigane et attach ée à ses racines qui sont celles du voyage. Nous la suivrons donc au long de ses p ériples qui cesseront trop vite d'être volontaires. A six ans, en Slovaquie, elle voit la roulotte de ses parents s'enfoncer dans un lac gel é sous les yeux satisfaits des alli és nazis. Par chance, Zoli se trouvait avec son grand-père. Celui-ci, contrairement aux traditions, va lui apprendre à lire et à écrire. Cette connaissance fera d'elle une po étesse renomm ée puis exil ée par les siens pour trahison de la Cause Rom au profit des étrangers. Je ne vous en dis pas plus, nous sommes à peine à la moiti é du roman.

 
Un minuscule inventaire
Jean-Philippe BLONDEL

Un minuscule inventaire de Jean-Philippe BLONDEL
Alors que sa femme vient de le quitter, Antoine -42 ans- fait le grand m énage dans sa maison et dans sa vie. Il devient donc camelot d'un jour et brocanteur du coeur lorsque, sur le point de changer de mains, les objets se rappellent à son souvenir. Fin de la première partie.
Le second acte, lui, donne la parole aux nouveaux propri étaires des bibelots.
Un minuscule inventaire, une petite cantate à voix multiples où l'objet acquiert une âme pour celles et ceux qui en possèdent la clé.


 
Les dames de nage
Bernard GIRAUDEAU

Le roman commence par l' évocation d'un moment d'enfance particulièrement vivace, continue par  le souvenir d'un ami étrange à partir d'une lettre qui parle de sa mort... et puis le lecteur plonge dans les évocations color ées, parfum ées et sensuelles d'un r écit sinueusement autobiographique. Le narrateur goûte aux continents comme il goûte aux femmes ou le contraire, on ne sait trop. Que vous soyez voyageurs ou s édentaires, laissez-vous saouler par les embruns de ce roman qui mêle si puissamment amours et paysages.


 
Ni d'Eve ni d'Adam
Amélie NOTHOMB

La naissance d’Amélie (M étaphysique des tubes), l’enfance d’Amélie (Le sabotage amoureux), Amélie au pays du soleil levant (Stupeur et tremblements) et le dernier en date : « Amélie a un petit copain » (Ni d’Eve ni d’Adam).
Aventures nipponnes, aventures friponnes. Haraquiriralepremierauraunetapette.
Pas de résum mais une juxtaposition de jeux de mots (sûr qu’Amélie aurait écrit : « je de maux »). De toute façon, les inconditionnels se pourlècheront, les autres bouderont. Et la bibliothèque prouve encore une fois qu’elle est à la page. Quant aux critiques, dans l’ensemble, ils jugent ce roman « honorable » - comme auraient pu l'écrire ceux qui ont la chance de voir le soleil se lever.


 
Lily la tigresse
Alona KIMHI

Quand l'humour juif vire au d élire ...
Les personnages. Lily, n ée avec toutes ses dents de lait, 112 kilos et abandonn ée par son fianc é pour cause de surpoids, elle prend son plaisir au bain en buvant du porto. Ninouch, après un parcours très mouvement é, cette émigr ée russe a trouv é une forme de tranquillit é en recevant des racl ées de L éon, vieux, moche et maladivement jaloux. La Boucle, un prox énète très organis é qui diversifie ses activit és. Mikkaëla, une chauffeuse de taxi bavarde et envahissante. Taro, un japonais, bref amant de Lily, aussi refaçonn é que Michael Jackson, par qui viendra l'explication du titre.
Alona Kimhi m élange le tout et propose une histoire plutôt d éjant ée qui en contient plusieurs.
A lire jusqu'au feulement final si du moins vous arrivez jusque là !


 
Sainte Futile
Alix GIROD DE L'AIN

Il n'y a pas que dans Marc Levy que les gens ne meurent pas tout à fait. Pop, rédactrice dans un magazine de mode, qui vient de succomber suite à la dégringolade de bouteilles d'eau mill ésimées, rencontre le Créateur. Celui-ci, cohérence professionnelle oblige, a pris les traits de Karl Lagerfeld. Il lui propose un deal qui va l'amener à transformer radicalement son mode de vie et de pen ée. C'est le d ébut d'une série de dérapages qui finissent par l'affoler. Heureusement le dieu Karl est bienveillant et n'exige pas finalement une totale métamorphose. Vêtements griffés, personnages branchés, lecteurs amusés.


 
Tousmesregimes.com
Wendy KAMENOFF et
Elisa TROLIN OWEN

Ce ne sont pas vraiment des Desperate Housewives. Pourtant, on y pense tant elles sont
américaines dans le ton et l'objet de leurs échanges, notamment à propos de leur vie sentimentale ou de son absence !
Wendy et Elisa sont amies et également persuadées qu'elles doivent maigrir - on ne sait pas ce qui constitue leur poids de départ. La description de leurs efforts vous affame ou vous sidère suivant votre propre rapport à la nourriture.
Pour les obsessionnelles des régimes, pour celles qui les découvrent avec ahurissement, un roman qui n'apportera au cerveau aucune calorie. Mais quoi, lui aussi, parfois, réclame un
régime light.


 
Dans la nuit Mozambique
Laurent GAUDE

Certains n'aiment pas les nouvelles. R écits trop courts. Pas le temps d'entrer dans une histoire. Ce serait dommage que cet a priori empêche la lecture de "Dans la nuit Mozambique".
Quatre hommes : un n égrier, un français devenu le colonel d'une bande d'insurg és noirs, un écrivain fatigu é et un amiral portugais. Chacun, à la fin de sa vie, revient sur ce que furent les moments d écisifs ou pr écieux de son pass é. Quatre textes qui, malgr é leur brièvet é, se prolongent en nous par leur profonde humanit é et la beaut é de l' écriture. Un Gaud é grand cru, assur ément.
Vous ne lisez qu'un recueil de nouvelles par an ? Alors, c'est celui-là ...


  La petite fille et la cigarette Benoît DUTERTRE

Désiré Johnson va être ex écut é pour le meurtre d'un policier et il r éclame une dernière cigarette, un article de loi l'y autorise mais un autre le lui interdit. L'affaire prend de l'ampleur, devient un enjeu commercial juteux.
Par ailleurs, le narrateur qui d éteste les enfants, se voit accus é d'attouchements par une gamine qui a ouvert la porte des toilettes où il s' était cach é pour fumer. Le voilà victime impuissante d'une machine judiciaire implacable quoiqu'absurde.
Kafka n'est pas loin, même si le ton est plus ironique et plus l éger. Ce roman met le doigt sur les d érives d'un monde possible où l'enfance devient l'id éal de l'adulte. La haine des "lardons" exprim ée avec force et images, très politiquement incorrecte, est particulièrement jouissive.


  Le col de l'ange Simonetta GREGGIO

Nunzio, mort de fraîche date, n'a laiss é aucune trace et nous ne saurons qu'à la fin ce qui lui est arriv é. Pendant quelques jours, en esprit, il suit Blue au Col de l'Ange, la montagne de leur jeunesse où elle se rend dans l'espoir de comprendre sa disparition. Blue, c'est sa compagne d'enfance, aim ée plus que les amants qu'il eut dans sa vie. Il évoque leur bonheur d'alors et leur d épart commun vers Paris quand, adolescente, elle a fui un père qui l'aimait trop. Ils ne se sont jamais quitt és et Simonetta Greggio traduit avec d élicatesse le lien profond qui les unissait et qui les aidait à vivre.


  La chorale
des maîtres bouchers
Louise ERDRICH

Le personnage central est allemand. Il est venu s'installer dans le Dakota du nord après la guerre 1914/1918. Il est boucher et t énor. Grand faiseur de saucisses et fondateur d'une chorale. A côt é de lui, d'autres personnages donnent au livre sa vraie dimension, ce n'est pas en effet une évocation r éaliste de la mont ée en fortune d'un charcutier intr épide comme pourrait le laisser croire la quatrième de couverture.
Ce roman puissant, pr ésentant des personnalit és originales et fortes, nous promène de la fin de la première guerre à la fin de la seconde que les enfants du boucher feront cette fois du côt é des Alli és. " Ce roman est un somptueux requiem, une cantate pour cœurs blessés, sous la baguette d’une très grande dame des lettres américaines."


  Le passage du gué Jean-Philippe BLONDEL

Fred tombe amoureux de Myriam surprise dans une salle de classe à écouter du jazz. Elle est sans doute attir ée par le jeune homme mais il apparaît assez vite qu'elle est mari ée avec Thomas, qu'elle l'aime. De plus, la jeune femme est enceinte. Fred s'efface. Un peu plus tard, le drame v écu par le couple va plonger le jeune homme dans une intimit é troublante. Pour aider Thomas et Myriam à d épasser leur douleur, il joue momentan ément le rôle de passeur. Malgr é la confusion de ses sentiments, seule importe cette sorte de mission qu'il a accept ée.
Un roman tout en finesse et en nuances. Une très belle histoire d'amour pluriel, racont ée par trois voix.


  La vierge en bleu Tracy CHEVALIER

Récemment arrivée des Etats-Unis avec son mari, Ella Turner a du mal à trouver sa place dans une bourgade de province du sud-ouest de la France. S'y sentant seule et indésirable, elle entreprend des recherches sur ses ancêtres protestants qui eurent à fuir les pers écutions.
Quatre siècles plus tôt, Isabelle du Moulin vit en Lozère à l’heure de la R éforme protestante. Viol ée par Etienne Tournier, elle est contrainte d’ épouser ce jeune homme brutal dont elle porte l’enfant. Auprès de sa belle-famille, elle va connaître les pers écutions inflig ées aux huguenots et subir l’exil vers la Suisse.
La Vierge en bleu narre alternativement l’histoire de ces deux femmes, lointaines parentes dont les destins se joignent et se complètent au terme d’une quête initiatique.


  Affinités Sarah WATERS

Pour tromper son ennui, une demoiselle de la bonne sociét é anglaise, Margaret Prior, visite
régulièrement les d étenues de la prison de Millbank. C'est dans l'inquiétant climat de la geôle la plus lugubre de l'ère victorienne que la dame patronnesse rencontre la charismatique Selina Dawes, médium spirite, incarcérée pour une sombre affaire d’homicide involontaire.
Au fil des visites, Selina dévoile son étrange histoire, et Margaret est ir ésistiblement entraînée dans un monde crépusculaire de éances de spiritisme et d'apparitions, d'esprits insoumis et de passions incontrôlables...
Voilà un roman envoûtant où le suspense monte sans répit jusqu'à un dénouement final magistral !


  Juke box Jean-Philippe BLONDEL

Insérez une pièce, sélectionnez un titre, réglez le volume et écoutez Yoann égrener 40 ans de souvenirs à travers des refrains qui chantent les petits riens de la vie, l'amour, l'amitié, les blessures et les drames.
Des musiques comme autant de petites madeleines (de Proust) qui sentent bon la vie avec ses creux, ses bosses et son mercurochrome.


  La méthode Mila Lydie SALVAYRE

Sorte de misanthrope solitaire, un quadragénaire  décide d’accueillir sa vieille mère, dont le corps se dégrade et nécessite des soins quotidiens.
La cohabitation tourne mal, les besoins deviennent des ordres, puis d’insupportables contraintes qui dérèglent la vie du narrateur . Devant des problèmes concrets, Descartes ne lui est d'aucun secours. Il finit par consulter l'extravagante et très peu cartésienne Mila. Elle saura l'initier à l'amour et l'orienter dans le brouillard. Avec une allégresse ravageuse, Lydie Salvayre
réhabilite la science du cœur.
Petit avertissement : la façon dont le narrateur évoque ses relations avec sa mère souffrante pourrait choquer.


  Mangez-moi Agnes DESARTHE

Ouvrir un restaurant ? Quelle idée... C'est pourtant celle qui vient à l'esprit de Myriam. Mais bien vite les ennuis commencent… Eviter la faillite, vivre en clandestine et garder le secret sur un
itinéraire trop chaotique constituent l'exercice de jonglage auquel elle se livre chaque jour. Très agréable à lire, ce roman est à rapprocher de « Tous ensemble » de Anne Gavalda.


  Eldorado Laurent GAUDE

Gardien de la Citadelle Europe, le commandant Piracci navigue depuis vingt ans au large des côtes italiennes, afin d'intercepter les embarcations des émigrants clandestins. Mais plusieurs événements viennent ébranler sa foi en sa mission.
Dans le même temps, au Soudan, deux frères (bientôt s éparés par le destin) s'apprêtent à entreprendre le dangereux voyage vers l’Europe, le continent de leurs rêves.
Une problèmatique on ne peut plus actuelle.


  Les sirènes de Bagdad Yasmina KHADRA

Dans ce roman, Yasmina Khadra revient sur la discorde entre l’Occident et l’Orient avec un sujet de taille : la guerre en Irak et ses cons équences. L’auteur nous plonge au cœur du chaos irakien, dans une Bagdad à feu et à sang, d évast ée par les bombardements am éricains. Une cit é en d écomposition, devenue la Babylone de tous les trafics, de toutes les violences et de toutes les peurs qui font le lit du Jihad.