Retour à l'accueil
 
Policiers historiques
 
 

POLICIERS HISTORIQUES 2008


Le miroir des ombres
Brigitte AUBERT

Louis Denfert n’est pas Rouletabille et pourtant … Il vit à Paris, à la même époque, il croise d’ailleurs Gaston Leroux, il est journaliste, il est jeune, vif, curieux, ambitieux. Pour son journal, il enquête sur la mort d’une jeune gouvernante anglaise dont les diff érents morceaux ont ét é retrouv és dans un wagon de chemin de fer. (Les intestins en guirlande - Oui Brigitte Aubert est plus trash que Leroux !). Le voilà parti à Londres en compagnie d’un ancien militaire professeur de boxe et d’un jeune homme à la fois étudiant en m édecine l égiste et illusionniste de talent. Le mystère s’ épaissit. Ce meurtre aurait-il un lien avec la disparition, un an auparavant, dans le même train, de Louis Aim é Augustin Leprince, un inventeur franco-anglais qui venait de mettre au point un appareil de projection d’images r évolutionnaire ? Et quel est le rôle des soci ét és secrètes dont ils imaginent d’inqui étants agissements ?
L’avis de Camille :
Un vrai roman-feuilleton passionnant à la mode du XIXème siècle, d’ailleurs vous pourrez retrouver Louis Denfert dans « La danse des illusions » du même auteur.

 



D élivrez-nous du mal
Romain SARDOU

En l’hiver 1288, une bande de cavaliers noirs fait irruption dans un petit village du Quercy, enlevant un enfant et tuant sauvagement plusieurs habitants. Le cur é de la paroisse refuse de se soumettre à ce coup du sort et d écide de retrouver l’enfant et de punir ses ravisseurs.
A la même époque mais à Rome, B én édict Gui, l’homme qui a r éponse à tout – du moins l’enseigne de sa boutique l’affirme-t-elle – est contact é par une jeune femme afin d’apporter une lumière sur la disparition inqui étante de son frère.
Sans se connaître et sans le savoir, le Père Aba et le laïc B én édict Gui vont travailler sur la même enquête qui prouvera la perversion de certains des plus hauts dignitaires du Vatican.
Un thriller historique que vous ne lâcherez pas avant la fin.



L'oracle della Luna
Fr éd éric LENOIR

Giovanni, un enfant paysan calabrais va voir sa vie basculer le jour où il entrapercevra Elena, la petite fille du Doge. Conscient de tout ce qui les s épare, il est bien d écid é à changer de condition pour les beaux yeux de la noble v énitienne. Obs éd é par l’id ée de la retrouver, Giovanni prend la route… Ce qui au d épart, était une quête amoureuse deviendra un chemin initiatique et spirituel ponctu é de rencontres avec des philosophes, des moines orthodoxes, des religieux soufis, des kabbalistes et des astrologues.
Un thriller historique et romanesque qui sème du savoir et de la sagesse. Un roman g én éreux qui donne et dont chacun prend à sa mesure
L'avis d'un lecteur :
Entre le "Da Vinci code" et "Le nom de la rose", ce thriller vous tient en haleine du d ébut à la fin.
Une intrigue prenante et très bien ficel ée, de l'aventure, une grande et belle histoire d'amour ainsi qu'une r éflexion sur des questions philosophiques et religieuses : tels sont les ingr édients de ce petit bijou.



P érils en ce royaume
Alain BERENBOOM

Un fonctionnaire aux Affaires étrangères, qui fut r ésistant pendant la guerre, disparaît myst érieusement. Inquiète, sa famille fait appel à un d étective priv é.
Les temps sont troubles à Bruxelles en 1947. En effet, les règlements de compte se succèdent entre r ésistants et anciens collaborateurs, entre les partisans et les opposants au roi L éopold III Bref, c'est dans ce climat d él étère que Michel Van Loo et ses amis seront amen és à enquêter.
La d écouverte de quartiers et lieux c élèbres, l'utilisation de belgicismes et l' évocation de sp écialit és culinaires nous prouvent que ce "polar à Papa" drôle et nostalgique se passe incontestablement au pays de la frite.

L'avis Jeanne :
Bruxelles ann ée 47, qui donc se souvient ? Pas moi. A 3 ans, je n'avais pas encore la conscience politique éveill ée et les histoires belges m'embêtaient d éjà. J'ai abord é le livre sans enthousiasme et je me suis vite égar ée entre les factions rivales. Alors, j'ai paresseusement abandonn é. C'est un roman document é destin é sans doute à ceux que l'Histoire de Belgique int éresse et ce n'est pas vraiment mon cas. Tant d'effervescence pour rester quand même un royaume… Si on écrit un jour un roman sur BHV, je me promets de ne même pas l'ouvrir.



L'ali éniste
Caleb CARR

New York, 1896 : un tueur en s érie rôde… Il mutile et tue de jeunes adolescents. Etant mis au ban de la soci ét é, la disparition de ces jeunes travestis n’ émeut pas grand monde. De son côt é, la police ne montre aucune c él érit é dans la r ésolution de ces sordides affaires. R évolt é par tant d’indiff érence, Th éodore Roosevelt, alors pr éfet, fait appel à des amis.
Et la traque commence…
Un roman palpitant du d ébut à la fin qui retrace les balbutiements de la police scientifique (empreintes digitales, notamment). On assiste aussi à l’ émergence des premiers « profilers »qui, à partir d’indices disparates établissent un portait psychologique du tueur
.



L'interpr étation des meurtres
Jed RUBENFELD

Une jeune fille, très jolie et très riche, est flagell ée, lac ér ée et assassin ée, une autre est également agress ée et de la même façon. L'enquête va être men ée par un m édecin l égiste maussade, un inspecteur pas encore corrompu, un m édecin passionn é de psychanalyse et ... par  Sigmund Freud lui-même, venu aux Etats-Unis exposer sa th éorie sur la sexualit é. Pourquoi la seconde demoiselle n'a-t-elle aucun souvenir des violences subies? L'approche policière se double donc d'une analyse psychologique. Si vous vous int éressez à la psychanalyse vous appr écierez, si vous n'y connaissez rien, vous apprendrez beaucoup et sans effort.


   
  © Copyright - Notes l égales/Termes & Conditions - R éalisation