Autres

AUTRES 2014
 
Messages de mères inconnues
XINRAN

Résumé écrit pour la bibliothèque par Nelly
Pourquoi les mères chinoises abandonnent-elles leur petite fille ?
Xinran, journaliste chinoise répond à cette question. Elle a eu l’occasion, de par sa profession, de rencontrer des mères qui avaient abandonné leur(s) enfant(s).
Les raisons sont nombreuses : La tradition, l’aîné de la famille doit être un garçon, l’enfant unique, en cause la loi sur la démographie, la grande pauvreté, etc, …
Malgré les réticences des mères, elle a pu recueillir de nombreux témoignages.
J’ai beaucoup apprécié ce livre très documenté et émouvant. Il est conseillé à tous. Je pense qu’il intéressera les parents adoptifs d’enfants chinois, et certainement ces derniers quand ils poseront des questions et auront l’âge et la maturité pour le lire.


 
L'homme qui savait la langue
des serpents
Andrus KIVIRAHK

Un roman indescriptible et unique dans son genre. Une fable, une satire, un pamphlet, une allégorie, une épopée, un conte au réalisme magique… « L’homme qui savait la langue des serpents » est tout cela à la fois. Et s’il est prétexte à parler de l’Estonie, il touche également notre civilisation moderne. En entrant dans cette histoire, vous rencontrerez une mère qui rôtit compulsivement des élans, une fille qui se laisse séduire par un ours, un fils qui soumet les animaux à sa volonté, un grand-père cul de jatte qui prend son pied en guerroyant. Vous découvrirez bien d’autres personnages encore dans ce drôle et fabuleux roman qui vous surprendra.


 
Messages de mères inconnues
XINRAN

Résumé écrit pour la bibliothèque par Colette
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, une femme n'est rien, encore moins que personne, elle ne représente qu'une bouche de plus à nourrir, un poids, une malédiction… tant qu'elle n'a pas eu un fils.
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, les filles "nouvelles nées" sont tuées avant d'avoir poussé leur premier cri.
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, les filles qui n'ont pas été tuées à la naissance, sont abandonnées sur le quai d'une gare…
Dans la Chine à la fin du XXe siècle, une femme ne peut pas avoir de fille tant qu'elle n'a pas eu un fils, mais elle ne peut avoir qu'un seul enfant !!
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, seul un fils premier né est accepté et reconnu, comme une personne, un être humain à part entière.
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, il ne fait pas bon naître fille, même si ce sont les filles qui seront amenées à enfanter.
Dans la Chine de la fin du XXe siècle, une femme n'est personne, elle se cache pour pleurer et pour mourir…
Ce livre n'est pas une fiction, c'est la réalité; ce sont des témoignages de femmes nées en Chine, il y a vingt ans à peine et de leurs filles abandonnées et adoptées partout à travers le monde.