Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Découvrir Saint-Georges / Le Tumulus
Table des matières
Actions sur le document

Le Tumulus

Le mot latin tumulus désigne une éminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture. Le Tumulus

On emploie aussi parfois le mot « tertre » Un tertre n'est fait que de terre, un tumulus de terre et de pierres et enfin un cairn (ou galgal), de pierres. 

La tombe peut être de dimensions très variables : d'un simple dépôt d'ossements brûlés jusqu'à une chambre sépulcrale très élaborée en pierre sèche et/ou en dalles, auquel cas on parlera de tumulus mégalithique (Voir Dolmen). 

Actuellement, les tumuli de terre sont rares, car l'érosion et l'action de l'homme les ont en partie effacés. 

Les tumuli de pierre (ou cairns) sont par contre assez bien conservés. Le tumulus est souvent consolidé sur son pourtour par un parement en pierre sèche, voire par des blocs plus gros ou même par des pierres levées (le péristalithe). 

Dans le cas des monuments les plus imposants, il peut y avoir une façade architecturée au niveau de l'entrée de la sépulture. Certains tumuli sont très élaborés et peuvent être structurés en parements concentriques. Ils présentent alors une élévation en gradins.

Saint-Georges centre

La Chaussée romaine, appelée également Chaussée Verte ou Chaussée de Tongres représente le plus ancien vestige romain de Saint-Georges. Cette chaussée très droite, traverse notre commune depuis Yernawe jusqu'à Dommartin. 

Le Tumulus de Yernawe, un des plus volumineux jalonnant cette chaussée, est situé à une quarantaine de mètre du chemin. C'est un énorme cône d'un volume de 10.000 mètres cubes. 

Cette grande quantité de terre a été prise à côté de la butte. Ce Tumulus recouvre les tombes à incinération et a servi de "vigelaria" ou poste d'observation dans les périodes mouvementées.

Les Tumuli de Saint-Georges

Les Tumuli de Saint-Georges (près de l'ancien arrêt du tram) distants de celui de Yernawe d'un kilomètre à peine, sont des buttes inachevées qui ont servi de tombe et d'observatoires. Ils ont été rasé lors de la construction de l'autoroute.

Le Tumulus du bois d'Hepsée

Notons aussi le Tumulus du bois d'Hepsée (Verlaine) qui avec ceux de Saint-Georges formaient un même tout.

terreMeuse
Téléchargez ici la brochure

Les saveurs Terre et Meuse

Téléchargez ici la brochure

plaisanceWallonie2018

Téléchargez ici la carte
Téléchargez ici la brochure